[Témoignage] Le récit de mon 2ème Accouchement

wp-image-447109831

Me revoilà avec le récit de l’ accouchement numéro 2 lol . Avec Yoûnous, ce fut une grossesse totalement différente, je m’attendais donc à un accouchement totalement différent également. Ce qui n’a pas manqué.Nous somme le jeudi soir, j’ai des douleurs au dos , permanent. Ça se calme pas trop avec un bain , je m’interroge si bébé n’est pas descendu ou si le travail commence. Ce ne sont pas des contractions, du moins je ne le penses pas. La douleur est continue , et reste jusqu’au vendredi où elle s’en va enfin . À part ça, je me sens plutôt bien .Nous sommes samedi matin , je suis prise par une frénésie du ménage ( je croyais que c’était un mythe !) , pendant 3h , je range, je nettoie . J’observe une perte légère de sang, je pense que c’est le col qui bouge un peu, alors il faut que je me repose. Je suis à 38 SA +6.

 Mon mari décide aussi de monter le meuble pour ranger les habits des enfants LOL, donc vraiment , tout est en ordre ou presque à la maison. L’après midi, monsieur veut sortir, mais je préfère rester à la maison me reposer. Vers 18h   on décide quand même de partir à la boucherie, ma fille a besoin de sortir un peu , alors on y va ensemble. Il fait beau , et le temps est agréable , elle s’endort sur la route du retour, alors je monte et je commence à préparer pour ce soir ( des brochettes et des frites lol, comme ça il ne me restera plus qu’à cuire pour l’iftar ). Sur le chemin , j’avais des douleurs, je pensais que c’était dû au secousse sur la route , mais finalement elle continue à la maison, je dis donc à mon mari que je ne vais pas redescendre, et que je préfère rester à la maison . Il attend donc que binti se réveille avant de monter avec vers 20h30 il me semble. Vers 20h je commence à me poser des questions, la douleur vient comme une vague et s’intensifie puis repart. Je me fais unune théière de tisane de framboisier et je mange des dattes. Les contractions sont supportables, mais je décide quand même de noter la fréquence de ces « douleurs » pour avoir un repère, et je me rends compte qu’elles apparaissent toutes les 4 min. Je prends conscience que ce sont des contractions, qui vont et viennent dans le bas de mon dos. La soirée passe , j’en suis sûre, ce sont des contractions, de plus en plus douloureuses , en plein repas, je sors de table pour gérer les contractions, accroupie . Je mange quand même, elles sont trop bonnes ces brochettes, et puis tant pis si je suis en plein travail lol . Je me fais couler un bain chaud, toujours pour gérer les contractions, pendant ce temps, Assiya joue avec son papa. D’ailleurs , je lui dis que ça passe pas , et il commence à s’inquiéter, enfin , à essayer d’anticiper, de trouver une organisation. « Tu as fais ton sac pour la maternité ? Et celui du bébé ? On devrait quand même appeler la maternité..» Non je n’avais rien préparé pour personne. Enfin, j’avais mi tout ce que j’avais pour ibni dans un sac à langer, du coup c’est plus ou moins près . Je ne m’attendais pas à accoucher « déjà» et j’avais l’intime envie d’accoucher à la maison . Les contractions se rapproche toute les 2/3 min , il est 00h et il prends les devant . «Je vais chercher ma mère » afin qu’elle garde Assiya. Bon. Alors je prépare ma fille, je lui explique que le bébé veut sortir du ventre , et elle est tout excitée, contente. Alors que pendant le travail , avec ma première grossesse,  je soulageais les contractions avec le gym ball, cette fois ci , c’est de manière accroupie et avec une certaine respiration apprise en cours de prépa. Naissance que je gère. Ma fille me fait un câlin , fais des bisous au ventre, elle est super heureuse . Al hamdouli Llah, alors je lui dis explique ce qui va se passer , mon mari arrive , on redescends, il doit être 00h 30 quand on arrive à la maternité.

Vous savez comment ça se passe là bas , on doit absolument passer par l’administration avec nos papiers, même si vous avez des contractions toutes les 2 min lol . Ensuite la dame me dis gentiment « c’est au premier étage, prenez votre temps ». Une sage femme me récupère donc au premier pour m’examiner, mais avant je dois retourner au début de la salle d’attente,  au toilette pour faire dans le petit pot d’analyse.. hmmm.. j’arrive même pas à faire du fait que je contracte. Je reviens tant bien que mal dans la salle d’examen, et la sage femme qui me dit «vous êtes à 4 et bébé plutôt haut» .Un peu déçue, je me dis je vais souffrir encore plusieurs heures, mais elle me dit que bébé sera là pour demain matin . Il est presque 1h , oulala ça fait encore plusieurs heures ! Enfin bref, je lui dis également que je ne souhaite pas la péridurale et donc de rester mobile. Elle est ok et me dis qu’elle ira me chercher un gym ball. Ensuite , elle nous fait patienter dans un sas et nous dis qu’on va aller en salle de naissance, qu’une dame va venir nous chercher quand ce sera prêt. Les contractions deviennent plus longues. « Ya ALLAH, facilite moi l’accouchement et fait que ce soit rapide » .. On se rend donc dans cette salle.

Elle me donne une robe en papier pour que je la mette puis dis à monsieur de chercher les affaires du bébé si on les a pris avec . Les contractions s’intensifient, je continue comme à la maison, avec cette respiration et accroupie. La sage femme me demande de m’allonger afin de faire une prise de sang, et là ça m’est impossible de m’allonger, on attend que la contraction passe , puis elle me pique, et hop ça revient, je me retourne sur le côté, elle veut me mettre le monito , et me demande de me mettre sur le dos . Impossible, je sens que bébé arrive , mon mari ne sera même pas là… et là, je pousse et en même temps, qui s’est qui ouvre la porte avec sa charlotte et sa blouse en papier ? Lol , « C’est bon , bébé est là !!!»  lui dis je, et mon mari ne comprends plus rien. Plouff la poche des eaux éclate en même temps que la tête de bébé qui sort , tout s’enchaîne très vite, en quelques minutes depuis mon arrivé dans la salle de naissance.

La sage femme, étonnée me dis , « ne poussez pas ! Attendez je m’habille ( lol ) » , je peux pas, j’écoute mon corps, je pousse en soufflant. J’ai mal, je ne suis pas concentrée, je ne gère pas la douleur dans cette position puis très vite je me reprends et à la prochaine contraction , je respire comme appris en prépa.

 Elle me dit de me mettre sur le dos si elle veut qu’elle m’aide, mais c’est vraiment compliquer, et l’autre dame présente , à la super idée de redresser un maximum le lit et de remonter au max les étrier, je me retrouve donc quasiment accroupie et je bascule sur le dos. « Un bras qui sort ! Poussez , c’est la dernière et votre bébé sera là » alors je pousse encore , je suis dans ma bulle, je reprends mon souffle et la sage femme me dit : « Aller Madame, attrapez votre bébé 😍 » . Je l’attrape , il pleure , je le met contre moi . Le clampage du cordon ne se fera pas dans l’immédiat, je suis contente, nos souhaits ont été écouter. Yoûnous ne sera examiner qu’après les 2h passer en peau à peau, et il a tété un bon 45min . La lumière fut tamiser , et l’ambiance était calme . Nous sommes le dimanche 18 juin 2017, 23 eme nuit de Ramadân , la famille s’est agrandie  à 1h05 al Hamdouli Llah !

6 commentaires sur “[Témoignage] Le récit de mon 2ème Accouchement

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s